Mémoire Rom - Exposition itinérante - 2016

L’association Yahad in Unum a collecté depuis près de 15 ans, plus de 150 témoignages de victimes ou de témoins de la persécution des tsiganes dans l’Europe de l’Est. Toutes ces rencontres ont été filmées, traduites et retranscrites. C’est cette matière, variée, émouvante et fragile - les témoins sont aujourd’hui d’un âge avancé, - qui constitue le corpus de l’exposition.
Ces témoins ont un visage, une identité, une langue, une parole, un passé que beaucoup préfèreraient oublier…

Ils ont une terre aussi, celle de leur lieu de vie aujourd’hui ou celle du lieu de leur déportation. Leurs paroles s’inscrivent dans ces paysages, souvent champêtres et paisibles. On est loin de la grisaille et des barbelés des camps d’extermination et cependant c’est dans le vert de cette nature calme et quotidienne qu’ils ont été déportés, affamés à mourir, torturés ou encore fusillés par centaines de milliers.

Ces témoins sont rares et leur parole est précieuse.

Une scénographie inspirée des campements tsiganes

Au centre d’un cercle formé par des «roulottes» librement interprêtées, la place publique est le lieu de la vie partagée, des paroles échangées, des musiques jouées et dansées : de grands portraits de tsiganes, de grands paysages et des photos de vie quotidienne s’exposent ici.

Tout autour, les paroles des témoins, comme retenues et cachées, sont diffusées dans l’intimité des roulottes, lieux plus propices à l’évocation d’une passé douloureux.

L'exposition, composée de 6 grands modules démontables, est conçue pour l'itinérance. Tout d'abord présentée à la Commission Européenne à Bruxelles, elle a rejoint l'Hotel de Ville de Paris avant de voyager en Europe et dans les pays de l'Est.

Mémoire Rom | Exposition itinérante |